Avril 2020
Chères spectatrices, Chers spectateurs,
Voilà, nous le savons maintenant, ce temps de suspension va durer. Même bien après la sortie du confinement. Cela va durer. Longtemps.
Temps incertain que ce temps suspendu, hors-champ justement.
Comme pour vous tous, les repères habituels ont volé en éclat.  Nos plannings de répétitions, de créations, de représentations, d’actions artistiques, établis depuis plus d’un an, ne sont plus que des lignes et des mots dans des tableaux excel et des agendas virtuels qui n’ont jamais si bien portés leur nom.
Les spectacles que nous avions prévu de voir, les lieux et maisons ami.e.s que nous avions plaisir à arpenter, les festivals, tous connaissent la même rhétorique : fermeture, annulation, interruption, report à une date souvent inconnue.
Aujourd’hui où le lien entre nous est coupé, la petite part d’humanité que le spectacle vivant tente de saisir apparaît dans toute sa fragilité, sa beauté, et peut-être, sa nécessité.
Nous nous retrouverons, nous vous retrouverons, nous retrouverons le chemin des salles de répétition, des plateaux, des théâtres. Nous inventerons sans doute d’autres façons de faire, d’autres lieux de fabriques, inédits et encore inconnus. De grandes et belles solidarités seront à l’œuvre. Des désirs nouveaux naîtront. Nous continuerons.
Nous continuerons ? Il va nous falloir de la force, du courage et un élan insensé pour traverser cette tempête. Notre inquiétude est grande. Nous en sortirons, peut-être, grandis, mais éprouvés.
Alors, en attendant de partager avec vous les projets Hors-Champ, Segni Neri, et Genova 01, nous regardons notre temps, notre monde, pour mieux en penser la transformation.
Prenez soin de vous.
Sophie Lagier et l'équipe d'ACETONE CIE.