LA RABBIA
Pier Paolo Pasolini
mise en scène Sophie Lagier

Que s’est-il passé dans le monde, après la guerre et l’après-guerre ? La normalité.
Oui, la normalité.
Dans l’état de normalité, on ne regarde pas autour de soi : tout autour se présente comme « normal », privé de l’excitation et de l’émotion des années d’urgence. L’homme tend à s’assoupir dans sa propre normalité, il oublie de réfléchir sur soi, perd l’habitude de se juger, ne sait plus se demander qui il est.

La Rabbia – La RAGE –, est à la fois un essai, un manifeste politique, un texte polémique

 

 

 

 
  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2013 ACETONE, mentions legales et crédits