Depuis plusieurs d’années, parallèlement à mon activité de metteur en scène, de comédienne et d'assistante, je donne des cours d’interprétation à des apprentis comédiens, j'anime des ateliers auprès de publics amateurs divers et variés. La formation a toujours été présente dans mon parcours d’artiste, comme un élément fondamental. Je n’y vois aucune opposition avec la création, mais bien une complémentarité. L'une s'enrichit de l'autre. Transmettre fait partie intégrante de ma démarche artistique.

Je suis passionnée par la direction d’acteurs. Je suis bouleversée quand je vois un acteur faire advenir  les "choses", même infimes, même maladroites. Quand il est lui-même surpris ce qui se passe, là, maintenant. Quand je ne sais pas d’où ça vient. Quand ce n’était pas ça que j’attendais.

Guider l’acteur donc, amateur ou professionnel, pour l’aider à trouver en lui ses singularités, ses mystères et ses non-dits. Avec mes mots, mes mystères à moi, créer un langage commun qui devient nôtre. Pour que ça joue ! Pour qu’il soit en jeu, en vie. C’est de l’être dont je parle avant tout, l’être à part entière, contradictoire, beau de ses terreurs et de ses désirs.

L’atelier est un espace de recherches, d’expérimentations, de rencontres, en toute liberté. Il n’y a pas de résultats à atteindre, pas de compétences à prouver. Juste du travail, pour avancer, pour soi et pour l'autre.

Cela rend possible pour chacun, les tentatives inédites, inavouées : essayer une forme, travailler une langue, dont on ne sait pas encore, sans le concret du plateau, comment on s’en dépatouillera, si on trouvera le lien par rapport à  nos envies secrètes. Pouvoir se tromper donc, aussi. Quel luxe !

La formation, l'enseignement, les ateliers sont des moments privilégiés du parcours de tout artiste, des laboratoires du questionnement et de la remise en cause.  En cela, ce sont des moments riches et indispensables. N’ayons pas trop de certitudes !

 

 

 

© 2013 ACETONE, mentions legales et crédits